Ceux de la montagne

« Les montagnes ont toutes leur histoire et font vivre ces instants d'inspiration où l'on est entièrement coupé du monde d'en bas »

10 mars 2011

Souvenez-vous du livre "Deux hivers au Zanskar", d'Olivier Föllmi....

Et bien voilà la suite de l'histoire. "Caravane pour une école", un bouquin qu'on a envie de lire d'une traite.

caravane_pour_une__cole

 Il y a une trentaine d'année, Olivier Föllmi, un jeune photographe, découvre une des régions les plus reculées du monde : les trois vallées du Zanskar. Perchées à trois mille cinq cents mètres d'altitude en plein coeur de l'Himalaya, elles sont isolées par la neige huit mois par an.

Seul lien alors avec le monde extérieur : le Tchadar, le fleuve gelé qui, au plus froid de l'hiver, permet aux intrépides de quitter le pays. En cette terre tibétaine, l'auteur rencontre un peuple sage et chaleureux. Il s'attache particulièrement à une famille : Lobsang, son épouse Dolma, et leurs enfants : Motup et Diskit.

follmi_fe3_800

photo tirée d'un autre livre de photos cette fois, d'Olivier et Danielle Föllmi qui retrace cette histoire : "Le fleuve gelé"

Un jour, Olivier propose à son ami de découvrir le monde de la plaine, derrière les montagnes du Zanskar. Ensemble, ils partent à cheval, traversent l'Himalaya et arrivent, quatorze jours plus tard, dans une ville de la plaine indienne. Fasciné, Lobsang découvre le XXe siècle et prend conscience d'une autre réalité.. À son retour au Zanskar, il souhaite que Motup, son fils ainé, puisse étudier pour s'ouvrir à ce nouveau monde.

Olivier et Danielle inscrivent alors Motup à l'école, au Ladakh, premier pas d'un voyage initiatique en direction du monde..... De huit à onze ans, Motup reste seul en pensionnat, sans retourner au Zanskar. Mais les études le passionnent et il est brillant élève. Afin de ramener Motup au Zanskar pour qu'il puisse voir sa famille, Lobsang, Olivier et Danielle organisent une caravane durant les grandes vacances scolaires d'hiver. La caravane aura juste le temps de faire l'aller ét retour, sur les glaces du fleuve gelé.

Motup_et_Diskit

Motup et Diskit sur le fleuve gelé

Après quatorze jours de marche, à leur arrivée au Zanskar, ils sont fêtés en héros. À onze ans, Motup est le plus érudit du village : il parle quatre langues et connaît trois écritures.Eblouis, se parents, Lobsang et Dolma, décident que Diskit, qui a maintenant huit ans, ira elle aussi à l'école. Diskit n'est jamais sortie de son village, elle ignore tout du monde et a peur des loups.

Menées par Lobsang et les hommes les plus robustes du village, la caravane repart en direction du Fleuve Gelé, afin d'amener les deux enfants à l'école... Récompensée par les prix les plus prestigieux du monde de la presse et de la photographie, cette aventure est l'une des plus belles histoires vécues de notre époque, racontée dans ce livre, par Olvier Föllmi.

Ce récit constitue la suite de "Deux hivers au Zanskar".

Un livre qui s'adresse plus particulièrement aux jeunes a été édité sous le titre de : "L'école au bout du fleuve"


Commentaires

    Question

    très touchée par cette belle histoire, ce peuple, ce pays que j'ai découvert par le livre " LE FLEUVE GELE" , puis par les récits de la famille LAPIED "LE CHEMIN DES GLACES", je me demandais si la famille de Dollma, Lobsang Motup, Diskit, Dorge, avait un lien avec la famille rencontrée par Gilbert Montagné en 2009 car cela fait 20 ans et plus d'écart mais les ressemblances sont frappantes. Si quelqu'un a une information ? Merci

    Posté par MARENF, 19 août 2014 à 21:02
  • je me suis posé la même question que MARENF(19/08/2014). La famille rencontrée par Gilbert MONTAGNE a-t-elle un point commun avec l'histoire vécue par Olivier et Danielle FOLLMI ? C'est beau et troublant.

    Posté par domi, 29 avril 2015 à 11:10

Poster un commentaire