Ceux de la montagne

« Les montagnes ont toutes leur histoire et font vivre ces instants d'inspiration où l'on est entièrement coupé du monde d'en bas »

23 avril 2011

Modzeni story....vachement mieux que loft story !

Photos d'Anne-Lise Vullioud

modzeni_story

Sur le podium des fiertés nationales suisse, le paysage , verts pâturages et placides bovidés, détrône sans effort banques, neutralité (hem) et patients horlogers.

Mais on oublie souvent que cette parfaite image d’Epinal n’est pas l’œuvre brute de Mère Nature. Hommes et bêtes l’on façonnée au cours de siècles de défrichements, d’épierrements et de pastoralisme.

Tout là-haut, tout là-haut, bergers, vachers, gardes-génisses, moutonniers, s’acquittent encore de cette noble tâche afin que la carte postale garde ses belles couleurs, sa candeur.

Par le passé, les heureux élus gardiens de nos splendeurs étaient recrutés pour la plupart parmi les gosses de l’assistance ou rejetons rejetés de familles trop nombreuses, peu ou pas instruits. Ils montaient en mai pour ne redescendre qu’en septembre s’accommodant corps et âme de seré et de laitia, d’un lit de paille et de célibat.

Les temps ont changé , les vaches restent à garder.


Commentaires

    Nostagie ?

    C'est vrai que dans le passé , il y avait du travail pour tous le monde, ici j'ai connu aussi de vieux "garçons vachers" ils ont été parfois exploités, payés au noir et jetés à la rue ou à l'hospice quand ils ne pouvaient plus accomplir de travail. L'un d'entre eux dormait sur une paillasse sous l'escalier. Je ne suis pas si nostagique que celà de ce "vieux temps" les pauvres étaient parfois bien mal considèrés malgré tout de même plus de solidarité de proximité faute de la "providence de l'état!"
    bonne soirée.

    Posté par Pierre, 17 août 2011 à 15:44

Poster un commentaire